Le Dubstep est un style de musique électronique qui a vu le jour à Londres, en Angleterre à la fin des années 90. Il s’agit d’une sorte de « style extrême de la musique électronique » qui s’appuie sur des voix robotisées, très modifiées, et des rythmes endiablés avec des notes syncopées.

Le Dubstep est -musicalement parlant- caractérisé par :

  • Des sonorités industrielles.
  • Des rythmes futuristes, expérimentaux.
  • Des sons à basses fréquences.
  • Une atmosphère urbaine, électronique.

style dubstep

Popularisation du genre et conquête de la scène internationale

Le Dubstep a mis quelques années avant de commencer à devenir populaire, puis quelques autres années avant de devenir un phénomène mondial.

Même si le style connait un déclin depuis la fin des années 2010, il rencontrait un succès fou au milieu des années 2000, vers 2005, plusieurs DJ à travers le monde faisaient connaître leurs compositions Dubstep : par exemple, le DJ Joe Nice s’est fait connaître en proposant des playlists purement Dubstep dans plusieurs boites de nuit des USA, ce qui a contribué à propager le phénomène Dubstep dans tout le continent Nord-Américain.

En Angleterre, en Espagne et au Japon, le style rencontre également le succès grâce à d’autres DJ qui ont su en tirer profit et faire émerger le Dubstep.

Pendant cette période, quelques artistes Pop mondialement connus ont également commencé à incorporer des sonorités Dubstep dans leurs morceaux, c’est le cas notamment de Britney Spears, ou encore du groupe Muse dans leur album The 2nd Law.

Les différents sous-genre du Dubstep

Le Dubstep a laissé naître plusieurs sous-genres aux différentes caractéristiques :

  • Le Brostep : le style commercial du Dubstep, il contient des sonorités moins extrêmes que ce qu’on entend d’habitude. La musique est un peu plus sofrt, cf la musique de Skrillex si vous souhaitez avoir une idée là-dessus.
  • Le Heavy Dubstep : sous-genre étant resté le plus fidèle aux racines du genre principal. Les Die Hard fans de Dubsteps s’en réjouissent.
  • Le Chillstep : basé sur un son de basse moins agressif, avec des voix féminines le plus souvent. Il s’agit d’un sous-genre soft.
  • Le Deathstep : c’est une sorte de mélange entre Dubstep et Death metal/Deathcore.
  • Le Riddim : est le genre le plus représenté sur la scène des amateurs de Dubstep. Il s’agit d’un sous-genre caractérisé par des tempos plutôt lents, une basse sur le rythme des percussions.

Actu Dubstep

Le style a connu un déclin à la fin des années 2010, mais il persiste aujourd’hui une base de fans fidèles, sur une scène majoritairement underground.

Le style est redevenu un style musical underground, mais cela lui confère une certaine authenticité, t en fait un style musical recherché, ayant réussi à fidéliser un grand nombre d’amateurs du genre.

Néanmoins, le Dubstep continue à survivre en s’immisçant dans plusieurs morceaux d‘artistes d’actualité. Ces derniers font partie d’une vague électro expérimentale, qui cherche à incorporer différents sons, et s’inspirer de nouveaux styles.

Ainsi, ils incorporent souvent des sonorités Dubstep dans leur musique, faisant propager le style et réussissant également à lui redonner un nouveau souffle.

On peut ainsi aujourd’hui redécouvrir le Dubstep sous de nouveaux angles, mélangé à d’autres sons plus doux, plus axé sur l’électro que sur la basse violente. Cela a permis de faire renaître le Dubstep quelques peu, plusieurs soirées sont organisées, celles-ci incluent autant les fans de pur Dubstep, que les fans d’électro curieux et souhaitant étendre leurs horizons musicaux.

Laissez un commentaire